Juliette Cheriki-Nort

Psychopraticienne relationnelle


J'accompagne les personnes (adultes, adolescents, enfants)

qui ont besoin d'être soutenues et aidées

pour gérer un aspect chaotique de leur vie psychique

(crise, deuil, maladie, incertitude, brusque changement, difficultés d'intégration...).


Où ?

J'interviens

  • Dans mon cabinet-atelier à Rethel (Ardennes) 6 rue Thiers
  • Dehors, en pleine nature, dans des parcs et espaces verts (entretiens et accompagnement sous forme de déambulation créatrice et d'itinérance relationnelle). Dans les Ardennes et la Marne.

Pour qui ?

Je m'adresse aux enfants, adolescents, adultes, séniors.

Je propose aussi des démarches d'accompagnement relationnel à des couples ou familles.


Pour quoi ?

- Trouver des recours créatifs

- Dénouer des situations difficiles

- Faire face à la crise (séparation, deuil, maladie, changement, dépression réactionnelle, burn out...)

- Apprivoiser sa souffrance, réveiller son élan vital

- Pouvoir s'intégrer (dans un nouveau groupe, une nouvelle école, une nouvelle ville...)

- Trouver sa place, faire sa place,

- Évoluer et se transformer grâce à son potentiel de création !

 

Avec la possibilité de :

- Parler, raconter, mettre en récit

- Dessiner, peindre

- Coller, modeler, assembler, agencer

- Lire, écrire

- Photographier

- Mettre en sons, mettre en scène

- Jouer, mimer, faire le clown

- Créer avec la nature

- Cheminer dans la nature


Comment ?

Selon une approche humaniste et existentielle de l'accompagnement et de la thérapie.

En prenant soin de construire des liens et d'entretenir, nourrir la relation.

 

Avec :

Attention Créativité Écoute Empathie Intuition

Mémorisation Mise en lien Observation Présence Synthèse

 

En accompagnement individuel

  • A l'occasion de séances régulières, qui s'inscrivent dans la durée : une fois par semaine, deux fois par mois, une fois par mois (à définir ensemble en début de thérapie et à réévaluer au fur et à mesure)
  • Avec des temps de création pendant les séances ou entre les séances.
  • Avec des moments d'écoute et d'échange verbal pour initier et donner sens au processus de création.
  • Si besoin, avec des moments de relaxation et de centration inspirés du Qi Gong.
  • Avec la possibilité d'agir en extérieur, en itinérance, en pleine nature. En savoir plus.
  • Selon un cadre thérapeutique fixé avec les personnes accompagnées, et par une alliance thérapeutique qui s'installera et s'affinera petit à petit.
  • En respectant le code de déontologie du Syndicat national des praticiens en psychothérapie relationnelle et psychanalyse.

La spécificité de l'accompagnement des enfants les plus jeunes

Une séance n'est pas un entretien verbal. C'est un espace d'expression.

Je me base avant tout sur les capacités de jeu et de création des enfants... à travers lesquelles ils symbolisent leur problématique.

Je les laisse librement s'approprier l'espace, le temps, le matériel... avec des consignes et contraintes relativement souples... mais en maintenant un cadre structurant et contenant. J'observe, accueille et intègre ce qui se dit à travers les jeux, les dessins, les créations, les rituels que s'inventent les enfants.

Cet espace thérapeutique est l'espace de l'enfant. Ce qui s'y passe appartient à l'enfant et je ne parle aux parents que de l'évolution globale que j'observe ou de ce qui peut me sembler causer un danger pour leur enfant.

Il est souvent nécessaire que les parents soient aussi accompagnés de leur côté : une famille, c'est un système complexe ! Un enfant ne peut pas porter à lui seul la charge du changement !

 

En accompagnement collectif

  • En groupes fermés, ouverts ou semi-ouverts
  • Lors de cycles d'ateliers comme par exemple les ateliers Sonates hivernales

Accompagner

 

Accompagner quelqu'un en thérapie, c'est un peu comme l'accompagner en randonnée...

 

Tantôt, je suis comme un guide et j'anticipe les chaos du chemin, devançant presque la personne sur le sentier

 

Tantôt, je suis comme un compagnon, je partage le pain, la pitance, les chaos du chemin, marchant aux côtés de la personne

 

Tantôt, je suis une accompagnatrice, l'oreille qui accueille la parole sur les sensations que procurent les chaos du chemin... sans forcément faire le chemin avec, mais ayant parcouru des chemins similaires et rencontré des chaos analogues


Mon cabinet-atelier à Rethel

Comment je pense...

mon CABINET-ATELIER d'art-thérapeute

 

CABINET, ça fait penser à cabinet médical ou dentaire... ou encore "Je peux aller aux cabinets ?" comme me le demandent parfois les enfants...

Mais ce n'est pas à ce genre de cabinets que je fais référence. Je pense plutôt aux cabinets de curiosités. Ces espaces où s'accumulent des objets, échantillons, matériaux, trouvailles, souvenirs. Ces espaces où la curiosité n'est pas un vilain défaut !

Alors oui, j'en appelle à la curiosité. La mienne, tournée avec humanité vers les personnes que j'accompagne. Celle de ces personnes accompagnées que j'invite à être curieuses d'elles-mêmes, de leur histoire, de leurs capacités de création, curieuses des autres aussi, curieuses du monde enfin, pour mieux y trouver place. Et puis, la curiosité de ces objets et matériaux mis à disposition, qui peuvent servir à façonner, créer, exprimer, illustrer, mettre en forme, mettre en récit, (se) transformer !

 

ATELIER. Comme un atelier d'artiste, d'artisan, d'ouvrier. Ce n'est pas une salle aseptisée... mais un espace-temps en mouvement, où l'expérience, l'expérimentation, la manipulation, la création... ont toute leur place. Un aespace qu'on peut même oublier, abandonner pour lui préférer le dehors et aller courir les bois. Un espace où être soi, se parer, se réparer, s'inventer... Parce que ici, c'est possible de se mettre en chantier, de se mettre en projet, de se mettre en œuvre.


Le triple lien

Je me retrouve tout à fait dans les propos qu'Abdennour Bidar, docteur en philosophie, développe dans son ouvrage Les Tisserands. Réparer ensemble le tissu déchiré du monde (Éditions Les liens qui libèrent, 2018).

 

Les Tisserands sont pour lui des recréateurs de liens nourriciers. Ils œuvrent à tisser et consolider trois types de liens :

- le lien à soi ou lien intérieur

- le lien aux autres ou lien social

- le lien à la nature ou lien écologique

 

En tant qu'animatrice socio-culturelle, j'ai expérimenté le tissage de lien social. En tant qu'éducatrice à l'environnement, j'ai favorisé le tissage de lien écologique. En tant que thérapeute, je travaille désormais de surcroît à accompagner les personnes pour qu'elles se relient à leur moi profond (lien intérieur).

 

Je continue ainsi d'inscrire ma démarche dans une triangulation :

Moi - Les autres - L'environnement

 

A propos de liens...

Oui, à propos de liens...

Il se trouve que je travaille en lien, en réseau, en coopération, en bonne intelligence (que dire encore !?) avec d'autres art-thérapeutes et notamment

A Charleville-Mézières, Catherine Fourdrignier

A Reims, Corinne Cardot

Toutes formées via la Mouvement d'art-thérapeutes, nous nous renvoyons des personnes (membres d'une même famille, d'une même fratrie, partenaires d'un couple, etc.), communiquons en commun et pouvons être amenées à organiser des ateliers ensemble.